Compte rendu CAPA Avancement d’échelon 2014-2015

vendredi 16 janvier 2015
par  S3 Montpellier
popularité : 4%

Déclaration du SNES-FSU CAPA certifiés d’installation

La CAPA d’installation des Certifiés se réunit aujourd’hui au lendemain d’un terrible attentat. En ce jour de deuil national décrété par le Président de la République, la FSU tient à exprimer toute sa solidarité avec les victimes et les personnels de Charlie Hebdo. Elle présente ses condoléances aux familles des victimes. A l’heure actuelle, ce sont douze personnes, journalistes, policiers, qui payent de leur vie le droit à l’expression, valeur fondamentale de notre République.
Cet acte abject nous rappelle que la démocratie est garante des libertés individuelles et collectives, par la loi que les représentants élus du peuple élaborent et votent, et que la justice et les forces de l’ordre font respecter.
Les élections professionnelles sont elles aussi une expression de ces libertés permettant aux salariés d’élire leurs représentants pour l’élaboration et la défense de leurs droits.
Le SNES-FSU, fort de la confiance renouvelée par les personnels certifiés de l’académie avec plus de 46% des suffrages exprimés, loin devant la deuxième organisation syndicale à 15%, poursuivra avec conviction son rôle de force de proposition pour assurer la défense individuelle et collective des collègues ainsi que l’équité entre tous les personnels lors des différentes opérations de gestion.
Aujourd’hui, ce sont bien la tolérance, la liberté, la démocratie, la laïcité et le vivre ensemble qui sont en jeu, principes auxquels est attachée la FSU et qu’elle appelle à défendre partout et sans relâche.

Déclaration du SNES-FSU et compte-rendu pour l’avancement d’échelon 2014-2015

Le maintien d’une politique visant à la réduction des déficits publics continue de peser lourdement sur la rémunération des agents de l’Etat, notamment avec le gel du point d’indice annoncé jusqu’en 2017.
Dans l’Education Nationale et plus particulièrement pour les Certifiés, le pouvoir d’achat s’est effondré :
- La rémunération d’un certifié à l’échelon 1 représente désormais 1,2 fois le Smic avec un recrutement de niveau master alors que dans les années 80, elle représentait plus de 2 fois le Smic avec un recrutement au niveau licence.
- La Hcl avec en particulier l’indice du 7ème échelon mise en place en 89 pour revaloriser les fins de carrière des enseignants n’est plus actuellement que le moyen d’accéder au pouvoir d’achat qui était au début des années 80 celui d’un collègue certifié du 11ème échelon de la classe normale… avec une durée pour y accéder bien plus longue.
Comment revaloriser et rendre attractif dans ces conditions le métier d’enseignant, rendu encore plus ardu par les conditions d’exercice qui se sont dégradées en parallèle ? Les jeunes et la société dans son ensemble ne s’y trompent pas : le déficit de candidats aux concours, malgré la hausse des postes offerts, en dit long sur le regard porté sur la profession.
Il est inacceptable que des cadres A de la Fonction Publique, concepteurs de leur métier, en soient réduits à des rémunérations aussi faibles quand dans un même temps les autres corps de cadre A voient la leur augmentée par des refontes à la hausse de leur grille indiciaire ou par des primes diverses. C’est bien là, dans le déclassement de la fonction enseignante, que réside l’anomalie. Pour le SNES-FSU, il est désormais urgent de refondre la grille indiciaire à la hausse et de dégeler le point d’indice tout en revalorisant l’ISOE.

Nous appelons l’ensemble des collègues à faire grève le mardi 3 février à l’appel de la FSU pour nos rémunérations, les conditions de travail et la formation

Dans le cadre aujourd’hui de l’examen des promotions d’avancement, il est important d’avoir à l’esprit l’importance accrue du passage à l’échelon supérieur le plus rapidement possible pour l’ensemble des personnels. Il est donc essentiel pour les collègues que la commission puisse examiner les collègues en toute équité.

Nous nous attacherons dans un premier temps à signaler des problèmes individuels de note ou des absences du tableau d’avancement.

L’administration a pris en compte les rectifications de notes pédagogiques signalées par nos soins avec pour conséquence le passage au grand choix d’un collègue.

Nous avons aussi signalé l’absence de certains collègues du tableau en raison de leur congé parental : l’administration les a rajoutés. Ainsi 3 des collègues oubliés ont obtenu une promotion au choix, promotions qui se sont rajoutées au contingent car le ratio promus/promouvables a été augmenté par le rajout des collègues dans le tableau.

Par ailleurs, force est de constater que des déséquilibres persistent notamment en ce qui concerne les retards d’inspection. Certaines disciplines accusent des retards très importants. Ainsi, 47 sur 101 collègues n’ont pas été inspectés depuis plus de 5 ans en documentation (46,5%), en LM et LC le taux est de 28,2% (132 sur 468), en espagnol de 38,5% (89 sur 231), en arts plastiques 28,8% (21 sur 73) alors qu’en anglais le taux est de 4% (16 sur 403), en physiques-chimie de 2,7% (6 sur 229), 7,8% en mathématiques (28 sur 357) et 7,4% en éducation musicale (5 sur 68%).
Les conséquences de ces retards sont lourdes : ainsi on constate par exemple qu’uniquement trois collègues ayant un retard d’inspection obtiennent le 11ème échelon au GC sur un total de 49, pour le passage au 10ème au GC : 4 sont proposés parmi 78 collègues.
C’est pourquoi, dans la mesure où le mode d’accès est un des éléments du barème pour l’accès à la Hors Classe et dans un souci de rétablir le déséquilibre lié aux retards d’inspection, le SNES-FSU propose à la commission d’examiner le tableau d’avancement des 10ème et 11ème échelons avec la modification des notes pédagogiques grâce à la grille Laforêt pour les collègues n’ayant pas été inspectés depuis au moins cinq ans.
Ainsi si la proposition venait à être acceptée, 16 collègues de plus accusant un retard pourraient obtenir le 11ème échelon au GC, 12 pour le 10ème échelon au GC. Pour le 11ème au C, cela aurait permis de passer de 16 à 27 collègues ayant un retard d’inspection et pour le 10ème au C,

L’administration n’a pas voulu intégrer ce projet pour l’avancement 2014-2015 mais s’est engagée à examiner de manière particulière ces collègues pour le passage à la Hors Classe 2015 dans la mesure où le mode d’accès à l’échelon leur serait défavorable et ne leur permettrait pas d’y accéder. A suivre donc pour permettre à tous les collègues au 11ème échelon d’y accéder et aux collègues du 10ème de pouvoir être examinés dans des conditions équitables.

Commission de réforme

Dans les cinq commissions départementales de réforme de l’académie, les représentants des personnels – un titulaire et un suppléant – élus par les membres de la CAPA, sont tous des militants des sections départementales du SNES-FSU.
Le Snalc a présenté des candidats mais qui n’ont eu aucune voix, le Snalc refusant de participer au vote !

Les commissaires paritaires du SNES-FSU


Documents joints

barre_avancement_certifies_2015_2015

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

1er novembre 2016 -  CONTRACTUELS : rémunération, décret enfin publié !

Voir RÉMUNÉRATION POUR LES CONTRACTUELS : LE TEXTE ENFIN PUBLIÉ !

10 mars 2015 - Hors-classe des Certifiés et des CPE

campagne des avis CE et IPR jusqu’au 31 mars
Barème Hcl 2015 des certifiés
Barème Hcl (...)

23 mars 2014 - Autorisation d’absence pour les AED, les C2 (lauréats des concours anticipé 2014) et les EAP

Comme pour les AED, les candidats admissibles de la session exceptionnelle 2014 et les étudiants (...)

2 mars 2013 - Informations Non Titulaires

Inscription aux concours réservés jusqu’au 21 février 2013 sur SIAC2
Concours réservés : (...)

24 octobre 2012 - Non titulaires : Titularisation, CDisation, que dit la loi ?

Titularisation, CDisation, que dit la loi ?
La lettre de la Fsu au ministre de l’Education (...)