Loi d’orientation : l’avenir du 2nd degré et de nos métiers remis en cause ?

mercredi 12 décembre 2012
par  S3 Montpellier
popularité : 4%

Le projet de Loi d’orientation de l’Ecole n’est toujours pas connu, mais les éléments qui nous ont été présentés comportent des dispositions qui, d’une part remettraient en cause profondément l’existence d’un 2nd degré intégrant le collège et le lycée et, d’autre part, confieraient aux régions le pilotage de l’orientation scolaire.

Le SNES, avec les syndicats de la FSU, a porté son projet éducatif dans la concertation dont, malgré nos demandes, les personnels ont été écartés, et dans les négociations. Cependant les pressions des tenants de l’« école du socle » sont fortes pour que la Loi permette la mise en place, à terme, d’un bloc « primaire-collège » qui remettrait en cause la notion même d’enseignant du 2nd degré, leurs statuts et leurs qualifications disciplinaires.
Dans le même temps, on peut avoir les plus grandes inquiétudes sur l’avenir de l’orientation scolaire et de ses personnels qui risque d’être renvoyé à la future loi de décentralisation.

Devant l’urgence de faire échec à des projets néfastes pour le 2nd degré et ses personnels, les syndicats du 2nd degré de la FSU (SNES, SNEP et SNUEP) ont donc décidé de lancer un appel au ministre pour que le projet de Loi réponde aux attentes des personnels, premiers acteurs d’une transformation du système éducatif.

Ils appellent à signer massivement la lettre pétition en ligne et téléchargeable sur le site du SNES.

Pour que le ministre entende la parole de nos professions, signons et faisons massivement signer cette lettre-pétition



Agenda

Array

<<

2024

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois