Préparer les "Etats Généraux"

jeudi 4 octobre 2012
par  S3 Montpellier
popularité : 11%

Loi d’orientation, réformes, budget, politique éducative....

Les prochaines semaines seront décisives !

Pesons sur les choix du gouvernement

 

La rentrée 2012 a montré, avec une acuité accrue, la gravité des dégâts causés par la politique éducative menée en collège et en lycée ces dernières années : classes encore plus surchargées, élèves non affectés, manque de personnels (dans notre académie, 148 postes non pourvus au mouvement intra et des problèmes de remplacement qui se multiplient depuis la rentrée), dégradation des emplois du temps et des conditions d’enseignement résultant de la réforme des lycées, crise massive des recrutements, situation inadmissible faite à nos collègues de STI...

 

Le nouveau gouvernement fait de l’Education Nationale une de ses priorités.

Des mesures importantes sont annoncées, et certaines mises en oeuvre, comme l’abrogation du décret sur l’évaluation des personnels, la décharge de 3 heures pour les stagiaires, l’arrêt du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux, l’annonce de 43000 postes dans l’Education Nationale pour 2013 (dont 22100 remplaceront les départs en retraite)... Encore faudra-il trouver suffisamment de candidats aux concours pour que ces postes soient pourvus !

Dans le même temps, un renouveau du dialogue social est amorcé, avec cependant des limites qui posent de sérieuses questions, comme le montre la concertation préalable à la loi d’orientation engagée depuis juillet : pas de réelles possibilités de participation pour l’ensemble des personnels, ¬†une phase académique qui donne le sentiment que des décisions importantes... sont déjà prises.

Ces mesures - et plusieurs autres au plan général comme la loi de finances rectificative (qui a dégagé 7,2 milliards d’euros de recettes supplémentaires), la taxation des hauts revenus, les droits de succession, l’abrogation de la TVA sociale, la remise en cause de la loi Tepa et du bouclier fiscal ‚ marquent des choix en rupture avec la politique de N. Sarkozy

 

Mais en même temps, l’actuel gouvernement montre un attentisme inquiétant sur des dossiers majeurs, y compris pas ou peu co√ªteux comme l’arrêt du dispositif Eclair et des internats d’excellence, l’abandon de la journée de carence dans la Fonction Publique...

Et il poursuit - et fait donc siennes ? - des réformes mises en oeuvre par le gouvernement précédent et pourtant massivement combattues par notre profession : réforme des lycées, de la voie technologique, maintien du socle commun et du LPC en collège, avenir des CIO...

Quant à la crise de recrutement dont l’ampleur est publiquement reconnue, on ne voit pas venir les mesures de fond urgentes et efficaces, indispensables pour la résorber.

Sur un plan plus général,le maintien de l’objectif de réduction du déficit public à 3% du PIB faitcraindre une nouvelle cure d’austérité, avec de nouvelles suppressions massives d’emplois dans les secteurs non prioritaires de la Fonction Publique pour compenser les 60000 créations annoncées dans l’Education Nationale.

 

Après des années de coupes sombres et de suppressions de postes par dizaines de milliers, d’attaques incessantes contre nos métiers et contre le Service Public, d’affrontements avec le gouvernement précédent, l’exigence et l’attente d’une autre politique éducative, en rupture avec celle menée durant ces dernières années, sont toujours aussi fortes.

 

Mobilisons-nous, faisons-nous entendre !

 

 

Le gouvernement va présenter à l’Assemblée sa loi d’orientation pour l’Ecole.

C’est là un enjeu essentiel car cette loi conditionnera l’ensemble de la politique éducative des 5 prochaines années. Et donc la politique budgétaire et ses conséquences décisives sur les conditions d’enseignement et la qualité du système éducatif. Mais aussi les réformes nécessaires (collèges, lycées, voie technologique, éducation prioritaire), la résorption de la crise des recrutements, l’avenir de notre métier, ses conditions d’exercice et d’affectation, et sa revalorisation qui reste indispensable.

La phase de “ concertation ”, engagée par le gouvernement, s’achève. Sans que notre profession ait réellement pu s’exprimer, exprimer ses attentes, ses exigences, ses propositions.

S’ouvre maintenant celle des négociations, mais aussi des décisions et des choix politiques.

 

Pour donner la parole à notre profession, faire entendre ses attentes et ses exigences, pour peser efficacement dans le débat public et sur les choix que le gouvernement va arrêter dans les semaines qui viennent, le Snes, le Snep et le Snuep organisent les Etats Généraux du 2nd degré, auxquels il appelle la profession à participer massivement.

Ils auront lieu le 25 octobre à Paris, au théâtre du Gymnase, et sont préparés dans les établissements, les départements et les académies. Pour notre académie, les Etats Généraux académiques auront lieu le jeudi 18 octobre, au lycée Jean Monnet, à Montpellier.

Préparons-les activement, réunissons-nous en Assemblée Générale dans chaque établissement, rédigeons les cahiers revendicatifs, exprimons nos exigences pour le 2nd degré et nos métier

 

L’avenir ne se construira pas sans nous, ni contre nous !


 

à propos de la journée de “ concertation ” académique

 

La phase de concertation ouverte début juillet au plan national, suivie en septembre d’une phase académique, vient de prendre fin, vendredi 28 septembre à Montpellier.

Le ministère avait laissé la possibilité d’organiser cette concertation dans les établissements. A notre connaissance, 2 (!) établissements de l’académie l’ont organisée, dont l’un pendant... une heure. On ne peut que s’étonner que le ministère s’en soit remis à la seule volonté de recteurs et des chefs d’établissement et que les personnels aient été, de ce fait, exclus de cette concertation....

 

Bien sûr, il y a eu aussi la phase “ décentralisée ”. Pour notre académie, elle s’est tenue sous la forme d’une table ronde, le vendredi 28 septembre, sur 3 thèmes décidées par le rectorat : orientation, éducation numérique et rythmes scolaires. 200 participants environ, choisis par le rectorat, parmi lesquels de nombreux chefs d’établissement et quelques représentants des personnels, élus au CTA et au CTD de l’Hérault et en Capa, soit une vingtaine d’élus des personnels.

 

Atelier “ orientation ” : nous y sommes intervenus à plusieurs reprises, notamment à la suite de la présentation faite par la vice-présidente du Conseil Régional qui a longuement mis en avant la perspective d’un service régional d’orientation commun aux élèves et aux adultes, piloté par... les collectivités territoriales. Quant aux débats de cet atelier, ils ont en grande partie porté sur la spécificité de l’intervention des Copsy en direction d’adolescents, la nécessité de réelles compétences spécifiques, que seul le Service Public national d’orientation peut offrir.

Mais le bilan exposé l’après-midi en séance plénière a passé cette question sous silence.

 

Atelier “ rythme scolaire ” : cet atelier était animé par C. Forestier, ancien Recteur, auteur d’un rapport sur les rythmes scolaires, et l’un des 4 rapporteurs nationaux des débats organisés dans le cadre de la concertation nationale. Si sa présentation a longuement insisté sur la durée de l’année scolaire et son allongement, les débats, dans lesquels nous sommes intervenus à plusieurs reprises, ont en grande partie porté sur la journée de travail des élèves, la pause méridienne, les conditions d’enseignement, de vie dans les établissements et les emplois du temps de plus en plus contraints, tous sources de fatigue et de perte d’efficacité pédagogique.

Bien qu’il n’y ait eu que 3 interventions sur l’allongement de l’année scolaire et la réduction des congés d’été, qui se sont toutes trois clairement exprimées contre, le bilan de cet atelier a porté uniquement... sur la réduction des congés d’été, et laissé entendre que les décisions prises iraient dans ce sens !

 

Consulter les 8 contributions écrites que nous avons remises lors de la journée de “ concertation ” académique.

> Orientation

> Education prioritaire

> Livret personnel de compétences

> Métier, carrières, revalorisation

> Socle commun et culture commune

> Rythmes scolaires et lycées

> Voie technologique

> Crise des recrutements

 

 

Crise des recrutements dans le 2nd degré, un dossier décisif

 

 

Chacun connaît maintenant la gravité et l’ampleur d’une crise qui est la conséquence directe de la politique menée par l’ancien gouvernement : 15% des postes non pourvus (1102) sur l’ensemble des Capes, des disciplines sinistrées (1/3 des postes non pourvus en maths, 56% en lettres classiques, 14% en anglais...), un vivier en baisse constante (1,3 candidats par poste l’an dernier contre 1,5 en 2011), dramatiquement faible dans certaines disciplines. Quand on sait que le nombre de postes aux concours 2012 était celui de la politique du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux (50,4% en moins par rapport à 2002) et qu’il en faut près du double en 2013, on mesure les proportions de la crise des recrutements, d’autant plus vertigineuses que la forte croissance démographique des prochaines années va nécessiter des milliers de créations de postes supplémentaires.

Faute de solutions rapides et efficaces, aucune amélioration de fond ne serait possible dans les collèges et les lycées.

Sur un dossier aussi urgent, l’attentisme n’est pas acceptable. Il peut être lourd de conséquences, voire même entraîner des dégradations ou des choix politiques dangereux pour nos métiers comme pour la qualité du service Public. Les “ contrats d’avenir professeur ” annoncés par le gouvernement sont un outil de démocratisation, mais ne sont pas à la hauteur des enjeux.

Il faut engager sans attendre des mesures de fond, pérennes et efficaces  : programmation pluriannuelle des postes aux concours, de vrais prérecrutements ouverts à tous, une réelle formation pour les stagiaires, un plan de titularisation, une amélioration significative de l’image de notre métier, de ses conditions d’exercice, et sa revalorisation.

 

Des outils en ligne pour alimenter les débats

 

v Concertation "refondons l’école de la République"

Compte rendu des discussions nationales

http://www.snes.edu/concertation-re...

Groupe 1 : “ La réussite scolaire pour tous “

Groupe 2 : “ Les élèves au coeur de la refondation “

Groupe 3 : “ Un système éducatif juste et efficace “

Groupe 4 : “ Des personnels formés, reconnus et valorisés “

“ Des idées pour l’éducation “. Un site du SNES et de la FSU.

Les contributions écrites du SNES

v Etats généraux du Second degré - septembre - octobre 2012

http://www.snes.edu/Etats-generaux-...

Le calendrier

Les modalités de mobilisation dans les établissements

Les outils du débat

v États Généraux académiques du jeudi 18 octobre à Montpellier :

Un modèle de Cahier revendicatif est en ligne, à utiliser pour rédiger les demandes des établissements, et renvoyer, même incomplet, au Snes académique.

Vous trouverez aussi un Tract à distribuer dans les établissements.


Documents joints

contribution éducation prioritaire
contribution éducation prioritaire
contribution lpc
contribution lpc
contribution métier carrière
contribution métier carrière
contribution socle commun et culture commune
contribution socle commun et culture commune
contribution sur les rythmes scolaires
contribution sur les rythmes scolaires
contribution voie technologique
contribution voie technologique
contribution crise recrutements
contribution crise recrutements
contribution orientation
contribution orientation
Cahier revendicatif
Cahier revendicatif
Tract Etats Généraux Mtp 18 oct 2012
Tract Etats Généraux Mtp 18 oct 2012

Agenda

<<

2017

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272812345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

17 septembre 2014 - Petits arrangements entre amis à l’ESPE …

Le Conseil d’École de l’ESPE (École Supérieure du professorat et de l’Enseignement) du (...)

4 mai 2013 - Entre coups médiatiques et intérêt des collègues, le SNES choisit...

Depuis plusieurs mois, le Snalc use –et abuse ?- de l’envoi de multiples courriels sur les boîtes (...)

20 novembre 2012 - Cela ne nous regarde pas !

Plusieurs collègues se sont adressés à nous après avoir reçu un message du Snalc sur leur boîte (...)

12 novembre 2012 - Stage académique Langues Vivantes : 21 février 2013 au Lycée Jean Monnet

Le stage débute à 9h30 Stage académique Langues Vivantes

11 septembre 2011 - INSCRIPTIONS CONCOURS session 2012 : CALENDRIER

Pour les CAPES externe, CPE externe, CAPET externe, agrégation externe, CAPEPS externe ; CAPLP (...)