Décès de Pierre Antonini

vendredi 3 octobre 2008
par  S3 Montpellier
popularité : 12%

Pierre Antonini

Pierre Antonini est décédé à 87 ans après une vie de combats humanistes et progressistes. Professeur agrégé de Lettres Classiques, il fit quasiment toute sa carrière au Lycée Joffre.

Secrétaire académique (1957-1982), commissaire paritaire académique (1958-1982) et national (1967-1982). Membre de la CA Nationale (1955-2001), du Bureau National (1967-1990). Secrétaire national adjoint des Retraités (1993-1999), il était encore secrétaire académique des retraités.

Son engagement syndical fut immédiat et intense. Membre du SNES, il refusa la scission de la CGT en 1948 et garda la double affiliation FEN autonome et FEN-CGT jusqu’en 1964. Principal responsable dans notre académie de la tendance B (future Unité Action), il participa pleinement à la construction du SNES tel que nous le connaissons. Dans la tendance UA, sa présence s’inscrivait, au-delà de la reconnaissance de son investissement syndical, dans une stratégie d’ouverture et de rassemblement.

Après de nombreuses candidatures sur des listes d’union ou de mouvements de gauche situés entre la SFIO et le Parti Communiste, il fut Conseiller Général PS (1976-1982) et conseiller municipal de Montpellier (1977-1983).

Au cours des années 1960, Pierre occupa le poste de secrétaire fédéral adjoint du PSU. Parfois accusé de cryptocommunisme, membre du Mouvement de la Paix, il fut un opposant à la Communauté européenne de défense. Partisan de l’indépendance algérienne, il fut visé, en 1961, par un attentat de l’OAS. En 1971, sommé de choisir, pour incompatibilité de politiques scolaires, entre ses engagements politique et syndical, il choisit de quitter le PSU ; son adhésion (1973) au PS, dont il devint secrétaire fédéral à l’éducation, étonna les syndicalistes de la tendance UID.

Au-delà de ces engagements, Pierre, qui se définissait comme athée, milita dans les organisations laïques, notamment au sein de la Ligue des droits de l’homme dont il fut délégué régional. Défenseur de l’école laïque, il devint, dès 1980, délégué départemental de l’Éducation nationale. Il militait aussi dans l’association de sauvegarde du quartier de l’Aiguelongue, dans l’amicale corse de Montpellier et la Société de protection des animaux.

Tous ceux qui ont milité à ses côtés, comme les plus jeunes, sont redevables à Pierre d’avoir ouvert la voie au SNES d’aujourd’hui et d’avoir joué un rôle décisif dans sa construction. Nous nous associons tous à la douleur de ses proches.


Agenda

<<

2017

 

<<

Janvier

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

17 septembre 2014 - Petits arrangements entre amis à l’ESPE …

Le Conseil d’École de l’ESPE (École Supérieure du professorat et de l’Enseignement) du (...)

4 mai 2013 - Entre coups médiatiques et intérêt des collègues, le SNES choisit...

Depuis plusieurs mois, le Snalc use –et abuse ?- de l’envoi de multiples courriels sur les boîtes (...)

20 novembre 2012 - Cela ne nous regarde pas !

Plusieurs collègues se sont adressés à nous après avoir reçu un message du Snalc sur leur boîte (...)

12 novembre 2012 - Stage académique Langues Vivantes : 21 février 2013 au Lycée Jean Monnet

Le stage débute à 9h30 Stage académique Langues Vivantes

11 septembre 2011 - INSCRIPTIONS CONCOURS session 2012 : CALENDRIER

Pour les CAPES externe, CPE externe, CAPET externe, agrégation externe, CAPEPS externe ; CAPLP (...)