CPE - Rentrée, missions : une actualité chargée !

vendredi 2 octobre 2015
par  S3 Montpellier
popularité : 4%

Rentrée : plus d’élèves, pas assez de CPE !

Montpellier illustre les tensions vécues par beaucoup d’autres académies confrontées à une pression démographique constante et à une insuffisance récurrente de postes de CPE. Avec seulement deux créations de poste au budget 2015 et malgré l’ouverture de nouveaux établissements, le manque de CPE se fait sentir fortement et les personnels se mobilisent.

Le lycée de Céret s’est mis en grève plusieurs jours, enseignants, CPE et assistants d’éducation réclament un poste de CPE. Reçus en audience et accompagnés par le SNES, la proposition de renforcer l’équipe de vie scolaire avec deux services civiques n’a évidemment pas du tout convaincu.

Le lycée Louise Michel de Narbonne est en lutte lui aussi face à l’insuffisance des moyens en CPE. Une audience a eu lieu également, toujours en présence du SNES.


Bilan intra 2015 - stagiaires - TZR

A l’issue du mouvement intra académique, un poste est resté vacant, cinq TZR ont été supprimés ce qui ramène le solde à seulement 20 TZR pour près de 500 CPE en poste. Le recours aux contractuels ne peut que progresser dans ce contexte. L’implantation de demi-postes de CPE, au mépris du statut, n’est pas non plus une réponse adaptée aux besoins éducatifs des établissements mais consiste plutôt à répartir une pénurie qui s’installe. De même que l’affectation des stagiaires (dont le nombre baisse lui aussi considérablement) sur des établissements où le manque de CPE et les besoins en vie scolaire sont énormes. La suppression de la commission d’AJUAFA de fin août est à déplorer, l’affectation des TZR et des contractuels sur, entre autres, des postes BMP, est restée sous couvert de l’administration sans la participation des Commissaires Paritaires et sans qu’aucune information ne leur ait été transmise !


Missions des CPE : nouvelle circulaire !

Enfin, la nouvelle circulaire de mission des CPE est parue au BO n°31 du jeudi 27/08/15. Une 4ème partie a été ajouté à la demande du SNES sur le temps de travail qui précise que 35 heures soient inscrites à l’emploi du temps. Sans résoudre toute la problématique du temps de travail des CPE, cette clarification permet de désamorcer les abus en cours et l’extension du temps de travail imposé par certains chefs d’établissement oublieux de l’esprit des textes de 2002. Ces contributions ont permis de mettre en cohérence les missions avec le référentiel de compétences et de mettre au cœur de l’action des CPE la vie scolaire des élèves et leur suivi éducatif et pédagogique. Le CPE, concepteur de son activité est mis en avant, le SNES a été l’initiateur de cette avancée. Cette actualité sera un des objets de la rencontre nationale CPE à Paris du 18/11/15.


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

1er novembre 2016 -  CONTRACTUELS : rémunération, décret enfin publié !

Voir RÉMUNÉRATION POUR LES CONTRACTUELS : LE TEXTE ENFIN PUBLIÉ !

10 mars 2015 - Hors-classe des Certifiés et des CPE

campagne des avis CE et IPR jusqu’au 31 mars
Barème Hcl 2015 des certifiés
Barème Hcl (...)

23 mars 2014 - Autorisation d’absence pour les AED, les C2 (lauréats des concours anticipé 2014) et les EAP

Comme pour les AED, les candidats admissibles de la session exceptionnelle 2014 et les étudiants (...)

2 mars 2013 - Informations Non Titulaires

Inscription aux concours réservés jusqu’au 21 février 2013 sur SIAC2
Concours réservés : (...)

24 octobre 2012 - Non titulaires : Titularisation, CDisation, que dit la loi ?

Titularisation, CDisation, que dit la loi ?
La lettre de la Fsu au ministre de l’Education (...)