Hors-classe des agrégés 2014 : compte-rendu du groupe de travail académique du 15 avril 2014

jeudi 17 avril 2014
par  S3 Montpellier
popularité : 2%

Accès à la hors-classe des agrégés. Compte-rendu du Groupe de Travail du mardi 15 avril

Mardi 15 avril s’est tenu le groupe de travail préparatoire pour l’accès à la hors-classe des agrégés.

Contrairement à ce qu’affirme le SNALC dans un mail envoyé à certains collègues, la CAPA, que préside Mme le Recteur et qui détermine la liste des propositions de l’académie pour la CAPN de juin, n’a pas eu lieu mais siègera le 25 avril !

Les 8 élus du SNES-FSU et du SNEP-FSU ont mis à profit cette instance pour présenter à l’administration leur travail :
— une analyse complète et détaillée des résultats de la CAPN 2013 qui a promu 97 collègues de notre académie sur les 259 propositions du recteur, contre 74 nominations en 2012 : avancée remarquable due essentiellement aux 19 propositions supplémentaires avancées par le SNES et validées par le recteur lors de la CAPA 2013.
— une lecture attentive des avancées de la circulaire nationale 2014, à mettre à l’actif de la pression constante du SNES et du SNEP, pour que la hors-classe bénéficie en priorité aux collègues les plus avancées dans la carrière.
— des propositions pour faire intégrer à la liste des proposés un certain nombre de collègues qui ont toutes leurs chances d’accéder à la hors-classe lors de la CAPN 2014.

Le groupe de travail a aussi été l’occasion de :
— défendre l’accès à la hors-classe pour tous avant la retraite, et demander une redistribution des avis "exceptionnel" ou "remarquable" aux collègues au 11e échelon depuis au moins 4 ans .
— lister les différences entre les disciplines et les injustices que cela peut provoquer
— signaler un certain nombre de collègues qui ont subi une baisse de leurs avis, et interroger à chaque fois l’administration et le corps d’inspection.

Dans le document 2014 fourni aux élus, le rectorat a proposé 267 collègues correspondant aux 20% des 1334 collègues promouvables. Et non pas 264 pour 1032 promouvables comme l’annonce le SNALC dans le même mail…
Ce document étant un document de travail, nous souhaitons qu’il évolue dans le sens de nos propositions. Seule la CAPA est compétente pour valider les décisions du recteur. C’est pourquoi le SNES et le SNEP ne communiquent jamais à l’issue d’un groupe de travail, les informations étant par définition sujettes à modification.

Les élus du SNES et du SNEP ne se contentent pas d’occuper leurs sièges, et d’écouter.
Ils choisissent de défendre le fruit d’un travail complet et minutieux à l’administration.
Ils interviennent à plusieurs reprises, et ne restent pas silencieux.

Les élus du SNES et du SNEP sont porteurs de véritables propositions. Ils défendent le principe d’un accès pour tous à la hors classe et à son indice terminal.

A la fin des instances paritaires, ils choisissent de procéder à toutes les vérifications nécessaires avant de fournir un résultat aux collègues. À la FSU, le travail des élus du personnel ne se limite pas à l’envoi d’un courrier d’informations.

Les élus SNES et SNEP n’utilisent que les adresses mails des collègues qui leur en ont donné l’autorisation.
La course aux élections professionnelles de décembre prochain semble avoir commencé pour le SNALC. Peut-elle à elle seule justifier de telles méthodes ?

Les élus du SNES et du SNEP ne changeront pas leurs pratiques. Question de déontologie…


Agenda

Array

<<

2024

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois