Archives de "A la une" année 2010-2011

Les articles qui ont fait la Une en 2010-2011


Articles publiés dans cette rubrique

vendredi 15 avril 2011
par  S3 Montpellier

Samedi 19 mars, plus de 12 000 manifestants à Paris pour défendre le 2nd degré et ses personnels.

Après la grève nationale du 10 février dans les collèges et les lycées (près de 50% de grévistes), notre profession s’est à nouveau massivement mobilisée pour la défense du 2nd degré. Avec plus de 12000 manifestants à Paris qui ont défilé le samedi 19 mars du Luxembourg à La Bastille, dont près de 600 de l’académie de Montpellier, elle a une nouvelle fois montré la force de son engagement pour exiger une autre politique pour le Service Public d’Éducation, ses personnels et la jeunesse de notre pays.
....



Voir l’US n°706


Voir l’US n°707


Quelques photos de la manifestation nationale du 19 mars

parue à la Une du Parisien

....

vendredi 18 février 2011
par  S3 Montpellier

STI-STL en danger : mobilisons-nous pour les défendre



Dernière minute : Compte-rendu de l’audience accordée au SNES par le Recteur suite à notre demande du mois de décembre



Après une mise en place en 2nde honteusement improvisée cette année, la réforme des lycées est censée s’appliquer aux élèves de 1ère à la rentrée prochaine. Les craintes les plus vives s’expriment dans les séries STI/STL qui subissent une réforme spécifique : abandon des enseignements technologiques proprement dits en 2nde, et baisse drastique de leurs horaires dans le cycle terminal, enseignement technologique "transversal" en 1ère qui nie les spécificités des disciplines et les qualifications des personnels, suppression pure et simple de la physique appliquée, formation/reconversion des profs imposée… en dehors de leur service…
Ce projet signe purement et simplement la déstructuration de la voie technologique et de ses personnels, la perte de ce qui fait sa spécificité et son succès dans la démocratisation du lycée. Il risque en effet de détourner nombre de jeunes de formations qui leur permettaient de réussir.
En organisant la suppression d’un grand nombre de postes de STI, il s’inscrit parfaitement dans le droit fil des réformes actuelles !

Le Conseil Supérieur de l’Éducation (CSE) a rejeté les deux projets d’arrêtés portant sur l’organisation et les horaires des enseignements en classe de Première ST2ID (ex STI) et STL.
Lors du Conseil National des 16 et 17 novembre, le Snes a adopté un texte demandant un « moratoire » sur la mise en place de la réforme STI/STL à la rentrée 2011 afin qu’une vraie négociation s’engage pour une réforme de la voie technologique permettant de conserver sa spécificité et son attractivité.

Vous trouverez en documents joints la circulaire envoyée dans tous les lycées en décembre, avec pour objet de fournir des documents d’analyse et d’action pour défendre la voie technologique auprès des collègues, des parents, de la population, des media. Vous y trouverez :
- La demande d’audience au recteur
- Un exemple de motion au CA
- La pétition STI2D
- Le projet de grille horaire en 1ère et Tale des STI2D, STL et STI2DA
- 2 séries de graphiques (CSP des élèves de STI et leur insertion professionnelle)
- Des analyses sur les programmes de 1ère en : STI, STL, physique-chimie, lettres, LV, maths
- Un compte-rendu du stage académique du 12 novembre

D’autres documents Les actions en STI2D sont disponibles sur notre site académique.

Suite à sa demande, le SNES est reçu par le Recteur le lundi 10 janvier à 18h30.

Afin de donner du poids à la délégation, et dans le but d’affirmer avec force la détermination de la profession à défendre une rénovation des séries technologiques ambitieuse pour les élèves et respectueuse des enseignants,

le SNES appelle tous les établissements concernés à se mobiliser les jeudi 6, vendredi 7 et lundi 10 janvier dans les établissements selon les modalités choisies localement :

conférence ou communiqué de presse, adresse aux parents, débrayage symbolique, tracts à la population, banderoles devant le lycée, occupation symbolique –et pacifique !- des bureaux de la direction de l’établissement, etc.

Le SNES propose à tous les lycées d’envoyer par mail au Recteur (recsg@ac-montpellier.fr), si possible lundi 10 janvier ou à défaut en début de semaine, une lettre rappelant les analyses, propositions et revendications de la profession. À cet effet nous vous joignons une trame à adapter si nécessaire.

jeudi 17 février 2011
par  S3 Montpellier

Une décision hallucinante, chapitre 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10 ... et 11 ! Le ministère brade la formation des maîtres

NB : étant donné les modifications plus que fréquentes du « dispositif » ministériel, nous avons fait le choix d’une mise à jour la plus régulière possible. Pour les lecteurs qui auraient manqué un ou plusieurs épisodes, il faut reprendre à partir du chapitre 1, ci-dessous

Chapitre 11, 2 janvier 2011 : un premier bilan désastreux

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le bilan du premier trimestre de « formation » des stagiaires selon le dispositif Chatel est mauvais, voire catastrophique.
Les stages organisés en septembre et octobre sont jugés très sévèrement par les stagiaires eux-mêmes comme théoriques, peu efficaces ou inadaptés. Et encore certains n’en ont bénéficié que partiellement, parfois pas du tout, car faute de remplaçant ils ont du prendre leurs classes en charge avant les vacances de Toussaint, voire dès la rentrée.
Voilà qui prouve par l’absurde qu’une formation pédagogique en parallèle du service en responsabilité dans les classes est indispensable, afin de prendre le recul indispensable, de permettre une analyse critique et constructive des cours, des échanges entre les stagiaires… Cela implique nécessairement un service ne dépassant pas le tiers d’un service complet, ce que le Snes ne cesse d’exiger auprès de L Chatel. Une évidence pour tout le monde… sauf pour notre ministre.
Ensuite, à la rentrée de Toussaint ce fut le grand saut… dans le vide. Là encore le jugement des stagiaires est sans appel : difficultés massives à gérer les classes, avec dans quelques cas des situations qui prennent des proportions inquiétantes et des stagiaires quasiment à la dérive, une surcharge de travail souvent impossible à gérer, et pour tous, le système D, la préparation des cours dans l’urgence, le manque de temps, l’impossibilité d’avoir un regard et une réflexion critiques sur la pratique pédagogique et le sentiment désastreux de ne pas pouvoir progresser. Quant au dispositif d’aide mis en place par le rectorat, pour la plupart des stagiaires c’est l’arlésienne.
Enfin, nouveau motif d’inquiétude, et pas le moindre : la phase dite de « tuilage » va commencer en janvier avec le remplacement, en principe pour deux périodes de 2 semaines, des stagiaires par des étudiants en M2, censé permettre aux stagiaires de suivre une formation de 4 semaines. Outre que l’information des stagiaires sur cette phase est réduite à sa plus simple expression, chacun s’attend à de nouveaux « bugs » - dans plusieurs disciplines, il n’y a en effet pas assez d’étudiant – et se demande ce que va faire le rectorat... probablement faire appel à des Tzr ou à des contractuels là où il en reste, et dans les autres cas priver le stagiaire de ces 4 semaines de formation.
Le bilan de ce premier trimestre suffit à montrer que le dispositif ministériel, mis en place dans le seul but d’économiser plusieurs milliers de postes, est désastreux.

Lire la suite de l’article ........

Voir également :

lettre de soutien aux stagiaires sans formation

la liste des " berceaux " au 17 mai:attention, cettte liste va subir un certain nombre de modifications, en fonction de la présence ou non de tuteurs, et des réactions dans les établissements ; il y a d’autre part dans cette liste 13 berceaux dans des établissements d’Education prioritaire (RRS, sensibles, plan violence ... ) qui seront très probablement modifiés.

La liste actualisée au 21 juin des berceaux dans les collèges et les lycées

Liste des berceaux, nouvelles modifications, 9 juillet 2010

télécharger le modèle de motion à faire voter en CA

télécharger la lettre pétition pour refuser collectivement la mise en place du dispositif stagiaire dans votre établissement

- la formation des maitres bradée
- présentation : formation des maitres une décision hallucinante
- télécharger le nouveau tract sur le dispositif prévu pour les stagiaires

mercredi 5 janvier 2011
par  S3 Montpellier

L’avenir de l’Ecole. Une urgence, un enjeu de société

L’Éducation Nationale, et particulièrement le 2nd degré, font partie des secteurs les plus fortement mobilisées depuis la rentrée : 5 journées de grèves depuis le 6 septembre, 4 grèves majoritaires, une présence très massive de ses personnels dans les manifestations, des mobilisations qui se multiplient dans les établissements, en particulier dans les lycées…
Une mobilisation massive de notre profession pour défendre nos retraites et exiger une autre politique pour le Service Public d’Éducation que le gouvernement détruit à coups de dizaines de milliers de suppressions de postes, à coups de « réformes » dont le but est de « financer » les suppressions de postes, remettre en cause les missions du Service Public et instaurer une École à plusieurs vitesses.
Le soutien massif de l’opinion publique, pour lequel la mobilisation des personnels de l’Éducation Nationale et l’intense campagne qu’ils ont menée en direction des parents et de l’opinion ont joué un rôle très important, est l’un des atouts majeurs du mouvement social actuel.

Après une rentrée 2010 catastrophique, la nouvelle vague de suppressions de postes décidées pour 2011 (17000 dont 5000 dans le 2nd degré pour 62000 élèves en plus) montre combien il est urgent d’amplifier l’action pour imposer un changement radical de politique éducative, action que demandent un nombre croissant de collègues en collège, en lycée technologique, comme dans les lycées en général.
Depuis le début des mobilisations, le Snes a constamment mené de front l’action pour les retraites et pour la défense de l’École et mis en avant leur cohérence, que traduit la dimension politique que prend le mouvement social actuel.
« Un avenir pour les jeunes, c’est une formation de qualité pour tous, un vrai emploi, une vraie retraite ». Sur ce thème, la mobilisation des lycéens et des étudiants pose à sa façon des questions similaires en mettant en avant ce qui est un véritable enjeu de société.

Il est aujourd’hui indispensable d’intervenir avec plus de force dans le débat public, de peser davantage encore dans l’opinion, en particulier les parents d’élèves, de poser au plus haut niveau l’exigence d’une autre politique pour le Service Public d’Éducation, pour les jeunes, pour notre métier.
Ce sera aussi - c’est déjà - un des enjeux de la campagne des élections présidentielles. Ce dont témoignent les 2 documents que nous vous invitons à lire attentivement.

- l’appel de 50 chercheurs pour une grande réforme démocratique de l’École

- le projet du Parti Socialiste

dévoilé dans Le Monde, qui reprend avec un vernis de modernité, des idées et des modes de fonctionnement en vogue il y a plusieurs dizaines d’années, et apparaît très éloigné des réalités « du terrain », des demandes des jeunes et des exigences de notre profession. Un projet qui montre que nous devons compter sur nous-mêmes, que nous devons intervenir encore et toujours pour imposer une politique éducative ambitieuse, porteuse des principes de démocratisation et d’un enseignement de qualité pour tous les jeunes, et qu’il est urgent de le faire entendre par tous et au plus haut niveau.

- lire appel unitaire des fédérations de l’Education Nationale

- lire le texte commun aux organisations syndicales et aux organisations étudiantes et lycéennes

Agenda

<<

2017

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272812345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

17 septembre 2014 - Petits arrangements entre amis à l’ESPE …

Le Conseil d’École de l’ESPE (École Supérieure du professorat et de l’Enseignement) du (...)

4 mai 2013 - Entre coups médiatiques et intérêt des collègues, le SNES choisit...

Depuis plusieurs mois, le Snalc use –et abuse ?- de l’envoi de multiples courriels sur les boîtes (...)

20 novembre 2012 - Cela ne nous regarde pas !

Plusieurs collègues se sont adressés à nous après avoir reçu un message du Snalc sur leur boîte (...)

12 novembre 2012 - Stage académique Langues Vivantes : 21 février 2013 au Lycée Jean Monnet

Le stage débute à 9h30
Stage académique Langues Vivantes

11 septembre 2011 - INSCRIPTIONS CONCOURS session 2012 : CALENDRIER

Pour les CAPES externe, CPE externe, CAPET externe, agrégation externe, CAPEPS externe ; CAPLP (...)